Résolution de deuils - Formation continue    RA02374-18    (14 crédits)

 

 

 

 

 

Résumé : Un deuil non résolu est de nature à accaparer une partie importante des pensées et de l’énergie d’une personne et influencer ses choix ultérieurs et le cours de sa vie. Les charges émotives non exprimées telles la tristesse, la colère ou le sentiment de culpabilité, peuvent entraver la conduite libre des relations subséquentes. 

 

Voici ce qu'en dit une cliente à l'entrevue suivant l'imagerie : 

« Ça a brassé des choses. Avant, lui parler, c’était accepter sa disparition. Mais je la voyais tellement dans la souffrance et j’y restais accrochée. Dans l’exercice (l’imagerie) c’est comme si j’avais eu une connexion à elle. Ça a été positif pour moi. (Si quelque chose avait changé ?) Le motton que j’avais est moins présent. J’arrive à parler d’elle avec mes proches. Avant, ça bloquait dans la gorge. Je suis un peu plus dans l’acceptation. C’est moins douloureux. Je regarde sa disparition (le corps de la personne disparue n'a pas été retrouvé) d’un autre œil, c’est moins sombre. Ma (mon sentiment de) culpabilité est allégée. »

 

Le psychologue a avantage à adresser cette absence, souvent occultée, lors d’une psychothérapie qui peut porter sur tant d’autres sujets. Il peut subsister un malaise à la suite de la perte d’un enfant par avortement, d’une autre personne chère non mentionnée, ou même celui d’un animal de compagnie. Cette technique d'imagerie pourra être utilisée dans le traitement d'autres types de deuils, tels la perte d'un statut, d'une propriété, etc.

 

Outre les phases bien connues du processus de deuil, du déni à la résilience, une autre est ainsi essentielle, celle favorisant la dissolution des sentiments de culpabilité que pourraient entretenir les endeuillés, empêchant de mettre fin à la relation imaginée. Tout ce qu'on aurait voulu encore dire, faire, vivre, ces désirs inassouvis tissent un lien émotif dynamique dans l'esprit du client. Cette application technique peut être proposée aux clients quelles que soient les croyances entretenues par la personne quant à l'après-vie et elle ne les modifie en rien. 

 

Le dialogue imaginaire proposé en séance d'hypnose thérapeutique permet l'abréaction émotionnelle et la catharsis nécessaires à la résolution du deuil. En général, ce procédé satisfait particulièrement les clients en ce sens qu’ils ont l’impression de fermer la boucle et de consentir à la perte physique de l’être cher en seulement une rencontre. 

 

Grâce à la dissociation hypnotique, le déroulement d'une session se fait en trois étapes: Induction en état modifié de conscience (observation, impression de contact et de communication intime); proposition du travail thérapeutique (pardons mutuels et sentiment de libération), puis invitation à la fermeture (échange chaleureux optionnel, mais souvent spontané).

 

La formation actuelle consiste en l’utilisation de l’imagerie en état de relaxation hypnotique, afin de favoriser la complétion d’un deuil, dans une optique de court terme (généralement de une à deux rencontres) en psychothérapie. Il s'agit ici d'une technique composée à partir de la notion d'imagination active (Humbert, disciple de Jung), de Rêve éveillé dirigé (Desoille), de Focusing (Gendlin), de la chaise vide (Perls) et d'hypnose conversationnelle (Erickson). Le senti, les mots et la pensée sont mis à contribution du corps afin d'arriver à une fermeture relationnelle. 

 

Objectifs de la formation : Au terme de l'activité, le participant maîtrisera l'essentiel de l'entrevue thérapeutique, incluant la mise en transe légère du client. Présentation théorique et pratique de vidéos, exercices entre pairs, retour sur le vécu et réponses aux questions. 

 

Clientèle : Pour psychologues et psychothérapeutes.

 

Contenu : 

• Comprendre le bien-fondé de la technique et savoir appliquer les neuf étapes du protocole, de l'entrevue initiale à la fermeture.

• Apprendre à suivre le client dans l'élaboration de son imaginaire, tout en le guidant dans le contenu particulier de son vécu émotif.

• Sensibiliser les intervenants au respect des croyances des clients et à l'utilité de l'expression des croyances afin de mieux s'en dégager.

• Connaître les restrictions quant à son application et aborder les avenues d'utilisation et de recherches cliniques.

 

Orientation théorique :  Psychologie humaniste.

 

Formatrice : Paule Mongeau est psychologue et psychothérapeute. Elle utilise l'hypnose conversationnelle en résolution de deuil depuis plus d'une trentaine d'années. Elle a publié en 2009 le livre Renaitre par l'imaginaire, chez Québec-Livres. Depuis, elle a aussi dirigé et publié deux volumes portant sur le traitement global de la fibromyalgie, aux Éditions du Grand Ruisseau. Voir www.editionsdugrandruisseau.ca et www.fibromyalgie-quand-tu-nous-tiens.com.

 

Le coût de la formation inclut le livre Renaitre par l'imaginaire et le matériel d'apprentissage.

 

© 2017 -  Tous droits réservés Paule Mongeau  Site Web créé par Référencement Web Montréal